Isabelle Chassot va quitter le navire

Présidente romande de la CDIP depuis 2006 (première femme à occuper ce poste), Isabelle Chassot est une « bête politique » de tout premier plan. Ses succès à la tête du DICS fribourgeois et à la barre de notre conférence nationale des ministres cantonaux de l’éducation dans cette difficile période de l’acceptation et de la mise en œuvre d’HarmoS sont nombreux et remarquables. Son départ va donc marquer une étape importante pour nos systèmes éducatifs national et romand. Appelée par Alain Berset à succéder au Neuchâtelois Jean-Frédéric Jauslin à la tête de l’Office fédéral de la culture, elle entrera en fonction en novembre, ce qui lui donnera l’occasion de faire avancer encore de nombreux dossiers tant à Fribourg qu’à Berne avant de passer la main. Sa carrure politique, son expérience de collaboration avec les Conseillers fédéraux Koller puis Metzler en font une future cheffe de l’OFC d’envergure. Il reste à souhaiter que le système éducatif, qui devrait être la pépinière de la dimension culturelle nationale, pourra aussi largement en profiter.