SAEN: La nique au covid ? - 11/2021

SAEN: La nique au covid ?

Enfin ! Après toute une année « sans », les membres du SAEN ont pu se retrouver pour notre traditionnelle Journée syndicale de novembre. L’occasion de faire revivre la tradition, mais surtout de renouer des liens personnels mis à mal par la situation sanitaire compliquée qui nous accompagne depuis plus d’un an et demi.

 

Entre deux vagues de la pandémie, le certificat obligatoire a eu un double effet : il a permis aux membres présent·es de fraterniser en toute décontraction, mais il a aussi, hélas, empêché bon nombre de nos collègues de nous rejoindre, ce que nous avons vivement regretté.

La partie statutaire de notre Assemblée Générale nous a permis de souligner la vitalité du SAEN, dont les membres participent à de nombreux groupes de travail, s’engagent, s’impliquent et donnent leur avis pour faire vivre l’école neuchâteloise. Le comité a été remercié pour son intense engagement et réélu avec applaudissements, tout comme son président, pour les quatre prochaines années scolaires. L’assemblée a aussi décidé d’adopter l’écriture épicène pour le nom et les statuts de notre syndicat.

Après avoir dressé un panorama de notre engagement « extérieur », nous nous sommes penché·es sur la santé de notre association. En effet, la baisse progressive de nos affilié·es a pour conséquence une diminution des ressources financières. Nous devrons donc songer à augmenter nos cotisations et surtout, à motiver de nombreux·ses collègues à nous rejoindre.

Le syndicat protège ses membres, et c’est devenu une réalité de plus en plus sérieuse ces dernières années. En effet, nous constatons une forte hausse des besoins en matière de protection juridique : menaces de sanctions, plaintes de parents, risque de licenciements ... De nombreux·ses collègues font appel à nous, parfois dans l’urgence. L’aide du SAEN est efficace et indispensable, mais s’avère aussi couteuse, et nous devrons renforcer notre position sur ce point. Dites-le autour de vous : la profession d’enseignant·e est de plus en plus exposée, et se défendre seul·e en cas de « coup dur » est très aléatoire ...

En fin de matinée, l’assemblée a adopté une résolution « Pour un meilleur équilibre des responsabilités scolaires ». L’enjeu est de rappeler à nos autorités la nécessité de mieux coordonner la direction pédagogique au niveau de tout le canton, ceci afin d’éviter les disparités parfois criantes du système actuel. Il n’est pas acceptable que les élèves de notre république n’aient pas tous·tes les mêmes chances ni les mêmes conditions de scolarité. Et ceci concerne aussi les enseignant·es …

Depuis plusieurs années, notre canton – à travers le projet PRIMA – développe des filières bilingues français-allemand pour l’école obligatoire. Cet excellent projet, soutenu dès ses débuts par le SAEN, se heurte maintenant à une réalité : le manque d’enseignant·es capables d’enseigner en immersion. Nous nous réjouissons de voir ce projet se développer à l’avenir, mais cela doit se faire en harmonie avec les équipes pédagogiques en place, sans précipitation et en y mettant les moyens nécessaires. Nous y veillerons !

L’après-midi, un auditoire encore captivé a assisté à la conférence de Mme Églantine Jamet, laquelle nous a rappelé les multiples préjugés et stéréotypes de genre dont notre société et nos écoles regorgent bien souvent. Une occasion de jeter un regard différent sur des habitudes que nous avons toutes et tous, et de modifier certaines choses très simples pour créer une ambiance de liberté dans nos écoles.

Après avoir vécu de très nombreuses séances en virtuel, cette journée de rencontre réelle nous a vraiment fait du bien. Elle nous a aussi démontré la nécessité de travailler en commun au bien de l’école. À bien des égards, notre société vit une transition, qu’elle soit sociétale, numérique, climatique ou encore migratoire. Nous ne pouvons pas ignorer ces changements, qui bouleversent notre quotidien et vont modifier en profondeur notre profession. Mais nous pouvons accompagner cette évolution en y réfléchissant tous et toutes ensemble. Pensez-y et participez !

Les numéros complets de la revue, les dossiers pédagogiques et les articles qui les constituent peuvent être consultés par les abonné·es connecté·es.
Faute d’abonnement, il est possible de les obtenir au format PDF. [Numéro ou Dossier : 11 CHF; Article : 2 CHF.]
Si disponibles, des éditions imprimées des numéros de la revue peuvent être commandées à secretariat@revue-educateur.net.

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Lundi, mardi, jeudi, de 08h00 à 16h30 et mercredi matin CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

David Rey, président Tél : 079 / 371 69 74

d.rey@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél : 078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net