Planète syndicale - 8/2021

Planète syndicale

Le jeu et les traditions contre le travail des enfants

Persuadé qu’une école agréable et culturellement proche est susceptible d’attirer un maximum d’élèves, le grand syndicat CGTEN-ANDEN (Confédération des travailleur·euses de l’éducation du Nicaragua) utilise le patrimoine culturel du pays dans la lutte contre le travail des enfants. Fin juillet dernier, il a mis sur pied un atelier durant lequel enseignant·es et étudiant·es se sont familiarisé·es avec des jeux traditionnels, qu’ils et elles utilisent ensuite dans leurs classes. D’autres formations du même type ont été et seront respectivement centrées sur la musique, la peinture, diverses activités artisanales et la danse, traditionnelles elles aussi.

En intégrant à l’enseignement ces éléments importants du patrimoine culturel populaire, la CGTEN entend rendre l’école plus attrayante pour les enfants et plus proche de leurs parents, qui ensemble peuvent décider de privilégier l’éducation, plutôt que le travail des plus jeunes.

En sus, ces nouvelles méthodes et activités offrent aux enfants des entrées inédites dans des branches ou vers des compétences qui les rebutent parfois lorsqu’elles sont abordées sur un registre plus académique.

Cette innovation s’inscrit dans une démarche globale de lutte contre le travail des enfants, laquelle a vu le syndicat ouvrir notamment des écoles d’été permettant aux élèves de rattraper leur retard, et plus largement instaurer une collaboration active avec la communauté en général ; pour exemple, la pandémie a conduit les enseignant·es à visiter les familles, souvent démunies face au virus et privées de message clair, pour les informer concrètement sur les mesures sanitaires. Ce soutien a permis d’ouvrir le dialogue et d’instaurer une relation de confiance, seuls à même de convaincre les parents que l’éducation est primordiale, et donc de bannir le travail de leurs enfants.

L’Internationale de l’Éducation figure en bonne place parmi les organisations soutenant cette initiative. 

 

Les numéros complets de la revue, les dossiers pédagogiques et les articles qui les constituent peuvent être consultés par les abonné·es connecté·es.
Faute d’abonnement, il est possible de les obtenir au format PDF. [Numéro ou Dossier : 11 CHF; Article : 2 CHF.]
Si disponibles, des éditions imprimées des numéros de la revue peuvent être commandées à secretariat@revue-educateur.net.

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Lundi, mardi, jeudi, de 08h00 à 16h30 et mercredi matin CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

David Rey, président Tél : 079 / 371 69 74

d.rey@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél : 078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net