Qualité de l'enseignement maintenue, même sous flux tendu

Qualité de l'enseignement maintenue, même sous flux tendu

Ces dernières semaines, l’enseignement en Suisse souffre lui aussi de la crise de la COVID et de sa gestion dans les écoles. Le Syndicat des Enseignant∙es romand∙es (SER), faitière des associations cantonales romandes et représentant les enseignant∙es de tous les degrés, de l’école obligatoire au secondaire II, a suivi attentivement, jour après jour, l’évolution de la situation dans les écoles de Suisse romande. Il apparait clairement que la mise en place de certains garde-fous est absolument nécessaire afin de garantir la qualité de l’enseignement en présentiel.

Depuis la reprise d’automne, coïncidant avec l’arrivée de la deuxième vague, l’engagement et le professionnalisme des enseignant∙es ont de nouveau permis au système de fonctionner.  De nombreuses difficultés ont cependant été rencontrées. Appliquer les mesures sanitaires, s’occuper des élèves absent∙es - en quarantaine ou malades, suppléer à l’absence de nombreux collègues, encadrer et aider leurs remplaçant∙es, gérer les aspects administratifs supplémentaires, ou encore se former à l’utilisation des nouveaux outils numériques, sont autant d’éléments qui se sont ajoutés au quotidien des enseignant∙es. Et cela, tout en assurant l’enseignement en présentiel en le différenciant au maximum afin de permettre à toutes et tous les élèves d’arriver aux objectifs fixés par le Plan d’étude romand malgré les retards importants parfois constatés. Cet engagement chronophage est à saluer. Pour le SER, il est extrêmement important de garantir l’enseignement en présentiel pour l’école obligatoire afin de garantir l’égalité des chances pour l’ensemble des élèves.

Il faut donc maintenant que les autorités accordent des ressources supplémentaires et spécifiques, en particulier en trouvant des solutions pour assurer les remplacements. En effet, une très grande fatigue est ressentie par le personnel des établissements scolaires – enseignant∙es, membres de direction, personnels administratif et technique. Le manque de clarté et les nombreux changements dans les directives ne font aussi qu’accentuer le problème. Si cette deuxième vague perdure, le système risque, dans les conditions actuelles,  d’imploser.

Le SER exige donc que les autorités mettent en place des règles claires tenant compte des points suivants :

  • Un∙e enseignant∙e doit se voir attribuer une mission distincte. Elle et il ne peut pas se dédoubler en assurant son enseignement en présentiel tout en effectuant une continuité pédagogique similaire et individualisée pour les élèves malades ou en quarantaine. Des solutions prévoyant l’attribution de tâches spécifiques à des collègues déchargés de leurs missions habituelles ou l’engagement de personnel supplémentaire doivent être développées.

  • Par souci d’équité, le suivi des élèves en quarantaine doit se limiter à la transmission et aux échanges concernant le travail effectué en classe, ainsi qu’aux devoirs. Aucune évaluation sommative ne devra être faite sur ce travail. À leur retour en classe, les élèves doivent pouvoir reprendre un rythme normal, sans être noyés sous les rattrapages. Des aménagements dans les systèmes d’évaluations et de certifications doivent être envisagés.

  • La protection des personnes doit être garantie. L’obligation faite à certain·es enseignant∙es de se filmer pendant leurs leçons pour diffuser celles-ci aux élèves en quarantaine doit être abandonnée. Cette façon de faire n’ajoutera que du stress supplémentaire lié à la maîtrise des éléments techniques et à la possible utilisation à mauvais escient des images par des tiers. La participation des élèves peut également être impactée par cette pratique. La qualité de l’enseignement risque d’en pâtir. Les demandes d’interactions vidéo, faites aux élèves assignés à leur domicile, rencontrent également des contraintes techniques et légales.

  • Du temps doit absolument être donné aux enseignant∙es afin qu’elles et ils puissent se former correctement à l’utilisation des outils numériques, en particulier des plates-formes de communication mises en place. Ceci est nécessaire pour que le corps enseignant soit prêt si malgré tout les écoles devraient à nouveau fermer. Des supports techniques ad hoc doivent être prévus et disponibles pour les enseignant.es et les élèves (voir les familles).

  • Un allègement de l’évaluation ou une annualisation de celle-ci doit aussi être envisagé dans plusieurs cantons. Entre les quarantaines des élèves et des enseignant∙es, il est parfois difficile de respecter les délais administratifs et il est impensable que les élèves en soient pénalisé∙es.

Articles similaires

Journée mondiale contre le travail des enfants, 12 juin 2022 : NON au travail des enfants – OUI à une éducation de qualité pour toutes et tous!

Journée mondiale contre le [...]

13 Jun 2022

À l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants le 12 juin, l’Internationale de Éducation (IE) a publié une déclaration. Alarmé·es…

Lire
Renforcer l’AVS au lieu d’augmenter l’AVS

Renforcer l’AVS au lieu d [...]

25 May 2022

Les délégué∙es du SER réuni∙es à Chénens le 14 mai 2022 appellent les enseignant∙es à signer et faire signer l’initiative "Renforcer l’AVS au lieu d…

Lire
Pour un soutien renforcé sur la durée

Pour un soutien renforcé sur [...]

19 May 2022

Dès les premières semaines de la crise en avril 2020, le SER a interpellé les autorités à propos des difficultés diverses rencontrées par les élèves et…

Lire
Pour un gymnase en 4 ans après 11 années d'école obligatoire

Pour un gymnase en 4 ans après [...]

17 May 2022

Le SER a tenu son Assemblée des délégué∙es annuelle  le 14 mai 2022 à Chénens dans le canton de Fribourg. Les délégué∙es ont débattu du dossier de la…

Lire
Soutien à des collègues afghan·es

Soutien à des collègues afghan [...]

17 May 2022

Un groupe de réfugé·es afghan·es qui ont fui les talibans après avoir été pris·es pour cible pour avoir soutenu des enseignantes et défendu leurs…

Lire
Semaine d'action mondiale pour l'éducation 2022

Semaine d'action mondiale pour [...]

25 Apr 2022

Protégeons l'éducation en situations d'urgence !

Lire
Malgré une saison difficile : 10'400 enfants sont partis en camps de sports de neige grâce à GoSnow.ch

Malgré une saison difficile : [...]

11 Apr 2022

Après une pause forcée qui aura duré de près de deux ans, des camps de sports de neige ont enfin pu avoir lieu au cours de cet hiver. Grâce à la plate…

Lire
L’éducation physique à l’école : des bienfaits au-delà de la motricité

L’éducation physique à l’école [...]

08 Apr 2022

L’éducation physique à l’école : des bienfaits au-delà de la motricité L’école est avant tout une école de vie. Y contribuent la lecture, l’écriture,…

Lire
Accueil des jeunes réfugié∙es : des ressources multiples sont nécessaires !

Accueil des jeunes réfugié∙es [...]

25 Mar 2022

La crise ukrainienne et l’exode des réfugié∙es préoccupent le Syndicat des Enseignant∙es Romand∙es. Il appelle les autorités à accorder rapidement les…

Lire
Poursuivre avec la lecture après la SRL

Poursuivre avec la lecture [...]

22 Mar 2022

Les nombreuses activités proposées par la Semaine romande de la lecture peuvent toujours être utilisées en classe.

Lire
La Semaine romande de la lecture est lancée

La Semaine romande de la [...]

22 Mar 2022

N'hésitez pas à consulter le site de la SRL et à organiser des activités autour de la lecture et du conte dans votre classe.

Lire
Résolution de la CES sur l'Ukraine

Résolution de la CES sur l [...]

22 Mar 2022

Résolution sur l'Ukraine de la Confédération Européenne des Syndicats (CES).

Lire

SER

Secrétariat du SER

Lundi, mardi, jeudi, de 08h00 à 16h30 et mercredi matin CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

David Rey, président Tél : 079 / 371 69 74

d.rey@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél : 078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net